share
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Ambulancier(ère)

 Aujourd'hui, plusieurs modes d'accès au Diplôme d'Etat d'Ambulancier sont proposés :

 

 

La formation intégrale en continu

Définition du métier

L'ambulancier exerce son activité au sein d'une entreprise privée ou d'un établissement de santé.

 

Il assure, sur prescription médicale ou en cas d'urgence médicale, la prise en charge et le transport de malades, de blessés ou de parturientes dans les véhicules de transport sanitaire adaptés pour des raisons de soins ou de diagnostic.

 

Conditions d'inscription

Pour se présenter aux épreuves de sélection, les candidats doivent fournir :

  • L'attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance
  • Un certificat médical de non contre-indication à la profession d'ambulancier délivré par un médecin agréé
  • Un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur

 

En sus de ces conditions :

  • Le candidat souhaitant accéder à la formation dans le cadre d'un cursus continu doit :
    - s'être préinscrit dans la formation
    - disposer d'un permis de conduire conforme à la législation en vigueur et en état de validité
  • Le candidat en exercice depuis au moins un mois comme auxiliaire ambulancier est dispensé de fournir les documents mentionnés plus haut et doit fournir une attestion de son employeur

 

Dossier d'inscription

Les inscriptions pour le concours 2017 sont closes

 

  

Epreuves

Admissibilité :

Aucune condition de diplôme n'est requise pour se présenter à l'épreuve d'admissibilité.

 

Sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité :

  1. Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme homologué au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national de certification professionnelle, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;
  2. Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;
  3. Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme étranger leur permettant d'accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu ;
  4. Les candidats ayant été admis en formation d'auxiliaires médicaux ;
  5. Les auxiliaires ambulanciers ayant exercé, à la date des épreuves, pendant un mois au minimum, en continu ou en discontinu, durant les trois dernières années et remplissant l'une des quatre conditions susmentionnées.

 

L'épreuve d'admissibilité est une épreuve écrite et anonyme ; elle dure deux heures et est notée sur 20 points :

  • Un sujet de français, du niveau du brevet des collèges doit permettre au candidat, à partir d'un texte de culture générale d'une page au maximum portant sur un sujet d'actualité d'ordre sanitaire et social, de dégager les idées principales du texte et de commenter les aspects essentiels du sujet traité sur la base de deux questions au maximum.
    Cette partie est notée sur 10 points et a pour objet d'évaluer les capacités de compréhension et d'expression écrite du candidat. Une note égale ou inférieure à 2,5 est éliminatoire.
  • Un sujet d'arithmétique portant sur les quatre opérations numériques de base et sur les conversions mathématiques. Il ne peut être fait appel pour cette épreuve à des moyens électroniques de calcul.
    Cette partie a pour objet de tester les connaissances et les aptitudes numériques du candidat. Elle est notée sur 10 points. Une note égale ou inférieure à 2,5 est éliminatoire.

 

Les candidats ayant eu une note supérieure ou égale à 10/20 sont déclarés admissibles.

 

Admission :

Pour se présenter à l'épreuve orale d'admission, les candidats doivent réaliser un stage d'orientation professionnelle dans un service hospitalier en charge du transport sanitaire ou dans une entreprise de transport sanitaire agréée, pendant une durée de 140 heures. Ce stage peut être réalisé en continu ou en discontinu et au maximum sur deux sites différents.

 

A l'issue du stage, le responsable du service ou de l'entreprise remet obligatoirement au candidat une attestation de suivi de stage. Cette attestation est remise aux examinateurs lors de l'épreuve orale.

 

Sont dispensés de l'épreuve orale d'admission, les candidats ayant exercé, à la date des épreuves, les fonctions d'auxiliaire ambulancier pendant une durée continue d'au moins un an durant les cinq dernières années, dans une ou plusieurs entreprises de transport sanitaire.

 

L'épreuve d'admission se déroule oralement. Elle dure 20 minutes maximum, est notée sur 20 points et est évaluée par un ou plusieurs groupes du jury d'admission composés chacun de trois personnes :

 

  • Un directeur d'un institut de formation ou son représentant
  • Un enseignant régulier dans un institut de formation d'ambulanciers
  • Un chef d'entreprise de transport sanitaire titulaire du diplôme d'ambulancier, sans relation avec le candidat.

 

Elle a pour objet :

  • A partir d'un texte de culture générale du domaine sanitaire ou social d'évaluer la capacité du candidat à comprendre des consignes, à ordonner ses idées pour argumenter de façon cohérente et à s'exprimer (noté sur 12),
  • Et d'évaluer lors de l'entretien avec le jury, la motivation du candidat, son projet professionnel ainsi que ses capacités à suivre la formation (noté sur 8).

 

Les candidats ayant eu une note inférieure à 8/20 seront éliminés.

 

Coût de la formation et financement

Coût total de la formation : pour le tarif de l'année en cours, se renseigner directement auprès de l'institut

 

Modes de financement :

  • Salariés : Employeur ou C.I.F. (Congé Individuel de Formation).
  • Demandeurs d'emploi : Conseil Régional (les démarches sont faites par l'IFPM).
  • Aides possibles : dossier de bourse à remplir sur le site du Conseil Régional : www.aress.regioncentre.fr

 

Déroulement de la formation

L'ensemble de la formation comprend 18 semaines soit 630 heures d'enseignement théorique et clinique.

 

La répartition des enseignements est la suivante :

  • En institut de formation : 13 semaines, soit 455 heures,
  • En stage clinique et en stage en entreprise : 5 semaines, soit 175 heures.

 

Contenu de la formation

L'ensemble en institut comprend huit modules, dispensés sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés, de travaux de groupe et de séances d'apprentissage pratiques et gestuels.

 

Les modules de formation correspondent à l'acquisition des huit compétences du diplôme :

  • Module 1 : Dans toute situation d'urgence, assurer les gestes adaptés à l'état du patient.3 semaines (105 heures)
  • Module 2 : Apprécier l'état clinique d'un patient. 2 semaines (70 heures)
  • Module 3 : Respecter les règles d'hygiène et participer à la prévention de la transmission des infections. 1 semaine (35 heures)
  • Module 4 : Utiliser les techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l'installation et la mobilisation des patients. 2 semaines (70 heures)
  • Module 5 : Etablir une communication adaptée au patient et à son entourage. 2 semaines (70 heures)
  • Module 6 : Assurer la sécurité du transport sanitaire. 1 semaine (35 heures)
  • Module 7 : Rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins. 1 semaine (35 heures)
  • Module 8 : Organiser les activités professionnelles dans le respect des règles et des valeurs de la profession. 1 semaine (35 heures)

 

L'ensemble dispensé, notamment dans les domaines de la biologie humaine, des sciences humaines et sociales et de l'étude des pathologies, vise à l'acquisition des connaissances nécessaires et indispensables à l'exercice professionnel.

 

Les enseignements sont assurés par des médecins, des infirmiers, des ambulanciers en exercice, des chefs d'entreprise de transport sanitaire.

 

Les stages sont réalisés dans les structures suivantes :

  • Service de court ou moyen séjour : personnes âgées ou handicapées,  pédiatrie ou rééducation fonctionnelle : 1 semaine,
  • Services d'urgence : 1 semaine,
  • SAMU ou SMUR avec passage en salle d'accouchement si possible ou stage optionnel supplémentaire en service d'urgence : 1 semaine,
  • Entreprise de transport sanitaire : 2 semaines.

 

Obtention du diplôme d'Etat

Sont déclarés reçus au diplôme d'Etat d'ambulancier les candidats, titulaires de l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2, qui ont validé l'ensemble des compétences liées à l'exercice du métier.

 

 

Passerelles ou Cursus partiel

Les personnes titulaires :

  • Du diplôme professionnel d'aide-soignant ou du diplôme d'Etat d'aide-soignant sont dispensées des unités de formation 2, 4, 5 et 7 ainsi que des épreuves de sélection. Elles doivent suivre les unités de formation 1, 3, 6 et 8 ainsi que, le cas échéant, les stages correspondant à ces derniers.
  • Du diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture ou du diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture sont dispensées des unités de formation 4, 5 et 7 ainsi que des épreuves de sélection. Elles doivent suivre les unités de formation 1, 2, 3, 6 et 8 ainsi que, le cas échéant, les stages correspondant à ces derniers.
  • De l'un des diplômes permettant l'exercice de l'une des professions inscrites aux titres Ier, II, III et V du livre III de la quatrième partie réglementaire du code de la santé publique sont dispensées des unités de formation 1, 2, 3, 4, 5 et 7. Elles doivent suivre les unités de formation 6 et 8 ainsi que, le cas échéant, les stages correspondant à ces derniers.
  • Du diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale sont dispensées des unités de formation 4, 5 et 7 ainsi que des épreuves de sélection. Elles doivent suivre les unités de formation 1, 2, 3, 6 et 8 ainsi que, le cas échéant, les stages correspondant à ces derniers.
  • Du diplôme d'Etat d'assistant(e) de vie aux familles sont dispensées des unités de formation 4, 5 et 7 ainsi que des épreuves de sélection. Elles doivent suivre les unités de formation 1, 2, 3, 6 et 8 ainsi que, le cas échéant, les stages correspondant à ces derniers.