share
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Psychomotricien(ne)

Institut de Formation en Psychomotricité (IFP)

Coordonnées

Localisation

 

Le métier de psychomotricien  

Devenir psychomotricien…                                                       

Le métier de psychomotricien s’inscrit dans le cadre des professions paramédicales.

Actuellement validé par un Diplôme d’Etat (Bac+3) créé en 1974, la réingénierie de la formation est en cours, afin de déboucher sur la reconnaissance pour la profession d’un grade Master, au même titre que les orthophonistes et/ou kinésithérapeutes.

Elle s’est engagée en 2008 pour l’ensemble des professions paramédicales, afin de répondre aux directives européennes issues des accords de Bologne (grades LMD, ECTS, mobilité).

La profession de psychomotricien recrute et offre immédiatement du travail en libéral et/ou en institution.

En plein développement sur le plan international et dans le domaine de la recherche, cette profession a la particularité de prendre en compte l’être humain dans sa globalité et conjugue les relations humaines à la recherche scientifique.

C’est une profession qui se fonde sur le respect de la personne humaine et répond aux besoins  nouveaux générés par les évolutions sociétales (protection et aide apportées à la personne en situation de fragilité, de handicap).

Le psychomotricien intervient sur les liens et résonnances entre le corps et le psychisme,  prend en compte l’intégrité de la personne, travaille à restaurer, maintenir ou améliorer  l’équilibre  et l’harmonie du vécu corporel général, inscrits dans le contexte environnemental et relationnel.

Ses interventions s’appuient sur l’instauration d’une relation de type éducatif, d’accompagnement ou thérapeutique, dans le cadre d’un projet de soin, issu d’un bilan psychomoteur, outil d’évaluation des troubles.

Le projet de soin est validé par un médecin, suivi, évalué, réorienté si besoin.

La palette des techniques et médiations mise en œuvre est riche, plurielle, personnalisée (Intégration sensorielle, éducation gestuelle, travail de contrôle postural, de coordination des mouvements et de l’état tonique, médiations sportives, artistiques, relaxation…)

En établissement ou en libéral, le psychomotricien travaille sur prescription médicale.

Il est en lien avec les partenaires de santé, équipes pluridisciplinaires, intervenants en soin.

La palette de possibilités professionnelles ne cesse de s’élargir, et de nouveaux champs d’exercice apparaissent : travail en néonatologie, en maternité, auprès du patient atteint de la maladie d’Alzheimer, rééducation des troubles de l’apprentissage (dysgraphie, dyslexie..), travail autour des soins psychomoteurs à dimension psychothérapeutique (pédopsychiatrie, psychiatrie générale)…

 

 

L’admission à l’IFP d’Orléans

 

L’IFP a une capacité d’accueil de 25 places.

Chaque année, 25 étudiants peuvent se porter candidats à la formation de psychomotricien au sein de l’IFP, à l’issue de leur première année de licence, auprès de leur U.F.R d’origine.

 

La sélection des étudiants aussi bien pour l’IFP que pour l’IFMK est une sélection universitaire de haut niveau avec des étudiants provenant de :

  • La PACES de l’Université de Tours (8 places à l’IFP)
  • L’UFR STAPS appartenant au Collégium Sciences et Techniques de l’Université d’Orléans  (11 places à l’IFP)
  • L’UFR Sciences de l’Université de Tours et d’Orléans (6 places à l’IFP)

 

Les critères et les unités d’enseignement (UE) choisies pour le classement sont :

 

Pour la PACES : inscription dans le concours Médecine avec pour UE classantes :

Au 1er semestre :

  • UE1 : Atomes - biomolécules - génome - bioénergétique – métabolisme
  • UE2 : La cellule et les tissus
  • UE3 : Organisation des appareils et systèmes : aspects fonctionnels et méthodes d'études (1ère partie)
  • UE4 : Evaluation des méthodes d'analyses appliquées aux sciences de la vie et de la santé

Au 2ème semestre :

  • UE3 : Organisation des appareils et systèmes : aspects fonctionnels et méthodes d'études (2ème partie)
  • UE5 : Organisation des appareils et systèmes : aspects morphologiques et fonctionnels
  • UE6 : Initiation à la connaissance du médicament
  • UE7 : Santé, société, humanité

 

Pour l’UFR STAPS : inscription en licence 1 STAPS à l’Université d’Orléans l’année de candidature, ne pas être redoublant et valider en première session, l’année de candidature, les deux semestres de L1 avec pour UE classantes :

  • Approche des savoirs en sciences sociales (S1 et S2)
  • Les modèles de la psychologie : pluralité des approches
  • Physiologie et anatomie des grandes fonctions (S1 et S2)
  • Moi et les autres : approches psychologiques

 

Pour les UFR de Sciences: inscription en licence 1 biologie-biochimie à l’Université d’Orléans ou de Tours l’année de candidature, ne pas être redoublant et valider en première session, l’année de candidature, les deux semestres de L1 avec pour UE classantes :

  • De l’atome à la molécule
  • Molécules du vivant
  • Biologie cellulaire
  • Réactivité chimique
  • Chimie en solution
  • Analyse des données en Biosciences

 

 

Conditions particulières d’admission


Arrêté du 7 avril 1998 relatif aux études préparatoires au diplôme d'Etat de psychomotricien (extrait) :


Article 25

  • Modifié par l’arrêté du 13 juin 2013

Sont dispensées de la première année d'études en vue du diplôme d'Etat de psychomotricien les personnes titulaires des diplômes suivants et ayant obtenu une moyenne générale de 10 sans note inférieure à 8 à un examen écrit portant sur le contenu des modules théoriques de première année :

-validation du premier cycle des études médicales ;

-licence ou maîtrise de psychologie ;

-diplôme d'Etat d'ergothérapeute ;

-diplôme d'Etat d'infirmier ou d'infirmière ;

-diplôme d'infirmier de secteur psychiatrique ;

-diplôme d'Etat de masseur-kinésithérapeute ;

-diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé ;

-certificat de capacité en orthophonie ;

-certificat d'aptitude à l'éducation des enfants et adolescents déficients ou inadaptés ;

-licence des sciences et techniques des activités physiques et sportives ;

-diplômes mentionnés en annexe de l'article A. 212-2 du code des sports et mentionné à l'article D. 212-35 du code des sports ;

-diplôme de maître d'éducation physique ;

-certificat de capacité d'orthoptiste.

 

Article 26

  •  Modifié par l’arrêté du 12 mai 2010

Les candidats visés ci-dessus doivent déposer auprès du directeur de l'institut de formation compétent, au plus tard un mois au moins avant la date de l'examen de passage, un dossier conforme à l'annexe III du présent arrêté.

 

N.B : Les admissions issues de ces cas particuliers peuvent s’envisager dans le cas concret d’un ou plusieurs redoublements d’étudiant de première année, qui libère un quota de places disponibles en seconde année d’études.

 

                                                                                                           

Les études


Les trois années de préparation au diplôme d'État de psychomotricien doivent permettre aux étudiants d'acquérir : des connaissances théoriques (médicale, en sciences humaines et spécifiques), la maîtrise de techniques psychomotrices sur le terrain et une certaine disponibilité corporelle personnelle.

Pour cela la formation est décomposée en modules qui correspondent à ces trois aspects (théorie, stage et pratique). Le contenu de ces modules ainsi que les procédures d'évaluation respectent un juste équilibre entre, d'une part, les différentes matières et, d'autre part, les aptitudes écrites, orales et cliniques des étudiants.

L'objectif de la première année, outre l'acquisition des bases fondamentales dans chacune des disciplines, est orienté vers le fonctionnement du sujet normal à tous les âges de la vie. Les premiers éléments de pathologie sont évoqués et les outils thérapeutiques sont schématiquement présentés.

La deuxième année a pour objet l'initiation aux méthodes cliniques d'évaluation et de soins. Les stages permettent aux étudiants d'accompagner un professionnel dans ses interventions tant auprès d'enfants ou d'adolescents nécessitant des soins qu'avec les autres professionnels de l'équipe pluridisciplinaire.

La troisième année est orientée vers le processus de professionnalisation. La prise en charge psychomotrice des adultes et des personnes âgées est approfondie. Au cours des stages, l'étudiant expérimente directement ses outils thérapeutiques. Les enseignements sont orientés vers les réalités professionnelles (déontologie, études de cas, projets thérapeutiques, synthèses).

 PSYCHOMOT 1

Enseignement théorique, théorico-clinique et pratique

 

Module 1

Santé publique

20h

Notions élémentaires de pathologie médicale et chirurgicale et de pharmacologie clinique

30h

Notions sur la pédagogie et sur le système scolaire et éducatif français

22h

Module 2

Anatomie

110h

Module 3

Physiologie neuromusculaire et notions de neurophysiopathologie

110h

Module 4

Psychologie

80h

Module 5

Psychiatrie

70h

Module 6

Psychomotricité

120h

Module 7

Pratique de psychomotricité

150

Modules obligatoires non évalués

Anglais

60h

Informatique

20h

Total des heures

 

712

 

 PSYCHOMOT 2

Enseignement  théorique, théorico-clinique et pratique

 

Module 1

Anatomie fonctionnelle, physiologie et physiopathologie

115h

Module 2

Pédiatrie

40h

Module 3

Psychologie

80h

Module 4

Psychiatrie

50h

Module 5

Psychomotricité

150h

Module 6

Module théorico-clinique de psychomotricité

50h

Module 7

Module pratique de psychomotricité

150

Total des heures

 

 

645

 PSYCHOMOT 3

Enseignement  théorique, théorico-clinique et pratique

 

Module théorique

Anatomie fonctionnelle

30h

 

Législation, éthique et déontologie, responsabilité

25h

 

Psychiatrie

50h

 

Psychologie

60h

 

Psychomotricité

50h

Module théorico-clinique

Psychomotricité

50h

Module pratique

Psychomotricité

150

Total des heures

 

485

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


+ 680 heures de stage réparties sur les trois années :

  • En première année, il s'agit essentiellement de stages d'information et d'observation effectués en liaison étroite avec l'enseignement théorique et permettant à l'étudiant d'acquérir une bonne connaissance de l'enfant normal et de son développement de la naissance à l'âge de six ans.  Ces stages se déroulent en crèche, halte-garderie, PMI, école maternelle, classe préparatoire.
  • En seconde et troisième année :Les stages se répartissent sur les deux années en relation avec la charge d'enseignement théorique et pratique de chaque année. L'étudiant doit effectuer deux types de stages : 
  1. Des stages d'approche des moyens d'évaluation et des conduites thérapeutiques dans différents types d'institutions. Diverses classes d'âge sont couvertes par ces stages (durée 200 heures).
  2. Un ou plusieurs stages d'initiation et d'apprentissage thérapeutique (durée 400 heures minimum)

 

 

La certification


Les épreuves du diplôme d'État permettent de juger l'étudiant dans une situation la plus proche possible de la réalité de l'intervention clinique. Le mémoire constitue la synthèse de l'application des connaissances acquises sur une question spécifique à la psychomotricité (concept et application clinique)

 

 

Les débouchés


Vous êtes assuré de trouver un poste au sortir de vos études de psychomotricien, puisque chaque année environ 2000 postes sont à pourvoir pour environ 850 diplômés.

La majorité des psychomotriciens travaille en institutions, auprès de patients de tous âges (secteur sanitaire, secteur médico-social principalement) et environ 9% choisissent d’exercer en libéral.

Environ 10 000 psychomotriciens exercent à ce jour sur le territoire national.

Leurs secteurs d’exercice sont ainsi répartis :

 

                                                                                                    Chiffres SNUP 2013

 

 

 

Les frais de scolarité

Le montant des droits annuels d’inscription exigés des candidats effectuant leur scolarité est égale au montant du droit annuel d’inscription en licence dans les universités.