share
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Auxiliaire de puériculture

Aujourd'hui, plusieurs modes d'accès au Diplôme d'Etat d'Auxiliaire de puériculture sont proposés :

 

Ce diplôme d'Etat d'auxilaire de puériculture(e) atteste les compétences requises pour exercer les activités du métier d'auxilaire de puériculture, dans le cadre du rôle propre de l'infirmier(ère), en collaboration et sous sa responsabilité et défini par les articles 3 et 5 du décret n°2002-194 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'infirmier.

 

 

La formation intégrale en continu

Texte de référence : Arrêté du 16/01/2006 (J.O. du 1/02/2006).

 

Définition du métier

L’auxiliaire de puériculture exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de celui-ci, défini par les articles R.4311-3 à 4311- 5 du code de la santé publique relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmière.

 

Dans les établissements et services d’accueil des enfants de moins de 6 ans, l’activité est encadrée par les articles R 2324-16 à R2324-47 du code de la santé publique.

 

Il, elle dispense dans le cadre du rôle propre de l’infirmier ou de la puéricultrice, en collaboration avec lui ou sous sa responsabilité des soins et réalise des activités d’éveil et d’éducation pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien être et l’autonomie de l’enfant.

 

Son rôle s’inscrit dans une approche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité.

 

L’auxiliaire de puériculture participe à l’accueil et à l’intégration sociale d’enfants en situation de handicap, atteints de maladies chroniques, ou en situation de risque d’exclusion.

 

Conditions d'inscription

Les candidats doivent être âgés d'au moins 17 ans à l'entrée en formation.

 

 

Dossier d'inscription

Télécharger le dossier d'inscription du 16/10/2017 au 08/12/2017 :

 


Epreuves de sélection

Candidats de Droit Commun


Elles comprennent deux épreuves écrites d'admissibilité et une épreuve orale d'admission.

Admissibilité : Epreuves écrites

1/ Une épreuve écrite de culture générale en lien avec le domaine sanitaire et social d'une durée de 2 heures et notée sur 20 points.

Elle se décompose en 2 parties :

  • le candidat doit dégager les idées principales d'un texte et commenter les aspects essentiels du sujet traité. 
    Cette partie est notée sur 12 points et teste les capacités de compréhension et d'expression écrite du candidat.
  • Une série de 10 questions à réponses courtes :
    - 5 questions portant sur des notions de biologie humaine,
    - 3 questions portant sur les 4 opérations numériques de base,
    - 2 questions d'exercices mathématiques de convertion.
    Cette partie est notée sur 8 points et teste les connaissances du candidat dans le domaine de la biologie humaine, ainsi que ses aptitudes numériques.

2/ Un test d'une durée d'1h30, noté sur 20 points, ayant pour objet d'évaluer les aptitudes suivantes :

  • L'attention
  • Le raisonnement logique
  • L'organisation

Les candidats ayant obtenu une note supérieure ou égale à 10/20 à chacune des 2 épreuves sont déclarés admissibles.

 

Les candidats suivants sont dispensés de l'épreuve de culture générale:

  • Titulaires d'un titre de niveau IV (BAC...) Arrêté du 16/01/2006
  • Titulaires d'un titre de niveau V (BEPSS-BEPA-CAP petite enfance...) Arrêté du 16/01/2006
  • Titulaires d'un titre ou diplôme étranger permettant l'accès à l'université dans leur pays d'origine
  • Ayant suivi une première année d'études en soins infirmiers et n'ayant pas été admis en deuxième année

 

Admission :

L'épreuve d'admission est une épreuve orale, notée sur 20 points et évaluée par un jury de deux professionnels.

Un entretien de 20 minutes, précédé d'un temps de préparation de 10 minutes, se déroule en 2 parties :

  • Un exposé, noté sur 15 points à partir d'un thème relevant du domaine sanitaire et social et réponse à des questions.
    Il teste les capacités d'argumentation et d'expression orale du candidat ainsi que ses aptitudes à suivre la formation.
  • Une discussion, notée sur 5 points, avec le jury sur la connaissance et l'intérêt du candidat pour la profession, testant sa motivation.

Les candidats ayant obtenu une note inférieure à 10/20 à cette épreuve seront éliminés.

Les candidats déclarés admis seront classés sur une liste principale et liste complémentaire selon les capacités d'accueil (25 élèves).

 

 

Candidats Cursus Partiels et Baccalauréat ASSP / SAPAT

Admissibilité :

Ces candidats sont sélectionnés sur la base d'un dossier comprenant les pièces suivantes :

  • curriculum vitae
  • lettre de motivation
  • attestation de travail avec appréciation
  • dossier scolaire avec résultats et appréciations pour les titulaires des baccalauréats ASSP et SAPAT
  • titres ou diplômes permettant de se présenter à la dispense de formation

Les élèves en terminale des baccalauréats professionnels ASSP et SAPAT peuvent présenter leur candidature. Leur admission définitive sera subordonnée à l'obtention du baccalauréat.

 

Admission :

Les candidats dont le dossier aura été retenu se présente à un entretien visant à évaluer leur motivation sur la base du dossier.

 

 

Coût de la formation et financement

Coût total de la formation : pour le tarif de l'année en cours, se renseigner directement auprès de l'institut

 

Modes de financement :

  • Salariés : Employeur ou C.I.F. (Congé individuel de Formation).
  • Demandeurs d'emplois : Pôle Emploi ou Conseil Régional (les démarches sont faites par l'IFPM).
  • Aides possibles : dossier de bourse à remplir sur le site du Conseil Régional : www.aress.regioncentre.fr

 

Déroulement de la formation

La formation comporte 1435 heures, soit 41 semaines d'enseignement théorique et clinique :

  • En institut : 595 heures, soit 17 semaines réparties en 8 modules
  • En stage clinique : 840 heures, soit 24 semaines réparties en 6 stages

 

Durant la formation, les élèves bénéficient de 7 semaines de congés dont 4 en été.

 

La formation se déroule sur 48 semaines de septembre à juillet.

 

Contenu de la formation

Les modules :

Les modules de formation correspondent à l'acquisition des huit compétences du diplôme :

  • Module 1 : Accompagnement d'un enfant dans les activités d'éveil et de la vie quotidienne - 5 semaines (175 heures)
  • Module 2 : L'état clinique d'une personne à tout âge de la vie - 2 semaines (70 heures)
  • Module 3 : Les soins à l'enfant - 4 semaines (140 heures)
  • Module 4 : Ergonomie - 1 semaine (35 heures)
  • Module 5 : Relation, communication - 2 semaines (70 heures)
  • Module 6 : Hygiène des locaux hospitaliers - 1 semaine (35 heures)
  • Module 7 : Transmission des informations - 1 semaine (35 heures)
  • Module 8 : Organisation du travail - 1 semaine (35 heures)

 

Le projet pédagogique est centré sur l'acquisition des connaissances théoriques et pratiques nécessaires à l'exercice professionnel.

 

Les stages :

Dans le cursus complet de formation, les stages sont au nombre de six, de 140 heures chacun, soit 4 semaines.

 

Ils sont réalisés dans des structures sanitaires, sociales ou médico-sociales :

  • Un stage en service de maternité
  • Un stage en établissement ou service accueillant des enfants malades
  • Deux stages en structure d'accueil d'enfants de moins de 6 ans
  • Un stage en structure accueillant des enfants en situation de handicaps ou en service de pédo-psychiatrie ou en service d'aide sociale à l'enfance
  • Un stage optionnel organisé en fonction du projet professionnel de l'élève en accord avec l'équipe pédagogique.

 

Obtention du diplôme d'Etat

Le diplôme d'Etat d'auxilaire de puériculture est obtenu après validation des compétences relatives à chacun des 8 modules et à chacun des 6 stages.

 

 

 

Passerelles ou Cursus partiel

Selon l'arrêté du 30-11-09, Article 1er du JO du 04-12-09, les personnes qui souhaitent obtenir le Diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Puériculture et qui sont titulaires :

  • Du Baccalauréat Professionnel Accompagnement Soins Services à la Personne (ASSP) doivent suivre les modules de formation 1, 2, 3 et 5 et effectuer 18 semaines de stage. Les stages se déroulent dans une structure accueillant des enfants de moins de 6 ans, en structure accueillant des enfants malades et en structure pour enfants en situation de handicap ou en maternité ou en service de pédopsychiatrie
  • Du Baccalauréat Professionnel Services aux Personnes et aux Territoires doivent suivre les modules de formation 1, 2, 3, 5 et 6 et effectuer 20 semaines de stage. Les stages se déroulent dans une structure accueillant des enfants de moins de 6 ans, en structure accueillant des enfants malades et en structure pour enfants en situation de handicap ou en maternité ou en service de pédopsychiatrie
  • Du diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) ou de la mention complémentaire d'aide à domicile doivent suivre les unités de formation 1, 2, 3, 6 et 8 comprenant les modules de formation, les stages correspondants et les évaluations. Les stages se déroulent en maternité, en structure enfant malade, auprès d'enfants handicapés ou en service d'aide sociale à l'enfance ou en service de pédopsy, en structure d'accueil d'enfants de moins de 6 ans
  • Du diplôme d'Etat d'Aide MédicoPsychologique (DEAMP) doivent suivre les unités de formation 1,2,3 et 6 comprenant les modules de formation, les stages correspondants et les évaluations. Les stages se déroulent en maternité, en structure enfant malade, auprès d'enfants handicapés ou en service d'aide sociale à l'enfance ou en service de pédopsy, en structure d'accueil d'enfants de moins de 6 ans
  • Du diplôme d'Etat d'aide-soignant doivent suivre les unités de formation 1 et 3 comprenant les modules de formation, les stages correspondants et les évaluations. Les 2 stages se déroulent l'un en structure d'accueil d'enfant de moins de 6 ans, l'autre en établissement accueillant malades.