share
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Infirmier(ère) Puériculteur(trice)

Textes de référence :

  1. Décret n° 47-1544 du 13 août 1947, instituant le diplôme d'Etat de puériculture, modifié par le décret n° 47-1544 du 20 août 1947 instituant un diplôme d'Etat de puéricultrice.
  2. Arrêté du 13 juillet 1983 fixant le programme des études préparant au diplôme d'Etat de puéricultrice.
  3. Décret n° 90-1118 du 12 décembre 1990 modifiant le décret n° 47-1544 du 13 août 1947 modifié instituant un diplôme d'Etat de puériculture.
  4. Arrêté du 12 décembre 1990, relatif à la scolarité, au diplôme d'Etat de puéricultrice et au fonctionnement des écoles.
  5. Arrêté du 21 janvier 1993 relatif à la scolarité, au diplôme d'Etat de puéricultrice et au fonctionnement des écoles.
  6. Arrêté du 16 juin 1995 relatif à la scolarité, au diplôme d'Etat de puéricultrice et au fonctionnement des écoles.
  7. Arrêté du 21 octobre 1996 relatif à la scolarité, au diplôme d'Etat de puéricultrice et au fonctionnement des écoles.

 

Définition du métier

L’infirmière puéricultrice ou l’infirmier puériculteur exerce des activités de soin et d’éducation dans les établissements de santé accueillant des enfants de la naissance à l’adolescence, dans les établissements et services d’accueil des enfants de moins de 6 ans et dans les services de protection et de promotion de la santé de l’enfant et de la famille.

 

Spécialiste de l’enfance et de l’adolescence, elle (il) mobilise son expertise pour poser un diagnostic de santé et un diagnostic de développement de l’enfant et pour mettre en œuvre un projet avec l’enfant et ses parents.

 

Au sein d’une équipe pluriprofessionnelle elle (il) :

  • Prend soin des enfants dans une approche globale pour maintenir, restaurer et promouvoir leur santé,
  • Dispense des soins de continuité de la vie et des soins techniques en cas d’altération de la santé,
  • Favorise l’autonomie, la socialisation et contribue à l’éveil culturel et artistique de l’enfant,
  • Contribue à l’intégration des enfants en situation de handicap et à la lutte contre les exclusions,
  • Assure des actions de protection de l’enfant,
  • Conçoit des actions de promotion de la santé dans une approche communautaire,
  • Collabore à la gestion administrative et financière des institutions.

 

 

Conditions d'inscription

Les candidats doivent être titulaires d'un diplôme d'Etat d'infirmière ou de sage-femme et avoir subi avec succès les épreuves du concours d'admission à la formation.

 

 

Dossier d'inscription

Les inscriptions pour l'année 2017 sont closes

 

 

Epreuves

Admissibilité :

L'épreuve d'admissibilité comprend 2 épreuves écrites et anonymes ; chacune dure 1h30 et est notée sur 20 points ; le coefficient est de 1 :

  • Une épreuve comportant 40 questions à choix multiples (QCM) et 10 questions à réponses ouvertes et courtes (QROC), permettant de vérifier les connaissances des candidats,
  • Une épreuve de tests psychotechniques, permettant d'évaluer les capacités d'analyse et de synthèse des candidats.

 

Les candidats ayant eu une note supérieure ou égale à 20/40 sont déclarés admissibles. Une note inférieure à 7/20 à une des 2 épreuves est éliminatoire.

 

Admission :

L'épreuve d'admission se déroule oralement. Elle porte sur l'étude d'une situation en rapport avec l'exercice professionnel infirmier, dont le sujet est tiré au sort par le candidat, parmi les questions préparées par le jury.

 

Cette épreuve est notée sur 20 points, et consiste en un exposé de 10 minutes, suivi d'une discussion avec le jury de 10 minutes maximum. Chaque candidat dispose de 20 minutes de préparation.

 

Les candidats ayant eu une note inférieure à 7/20 seront éliminés.

 

Les déclarés admis seront les candidats les mieux classés, dans la limite des places figurant dans l'agrément de l'école, sous réserve que le total des notes obtenues pour l'ensemble des épreuves du concours d'admission soit égal ou supérieur à 30/60 sans note éliminatoire.

 

 

Coût de la formation et financement

Coût total de la formation : pour le tarif de l'année en cours, se renseigner directement auprès de l'institut

 

Modes de financement : 

  • Salariés : Employeur.
  • Diplômés(ées) infirmiers(ières) du mois de novembre précédent la rentrée : Conseil Régional.
  • Aides possibles : dossier de bourse à remplir sur le site du Conseil Régional : www.aress.regioncentre.fr

 

 

Déroulement de la formation

Les études sont réparties sur 12 mois de scolarité, et comportent pour une durée totale de 1500 heures :

  • 650 heures d’enseignements théoriques et pratiques,
  • 710 heures d’enseignement clinique,
  • 140 heures de travaux dirigés et d’évaluation.

 

Les stages s’effectuent dans les centres hospitaliers et dans les établissements ayant passé des conventions avec l’organisme gestionnaire de l’école.

 

Les étudiant(e)s ont droit à un congé annuel de quarante jours ouvrés dont vingt jours consécutifs. Ce congé est déterminé par l’école après avis du Conseil Pédagogique.

 

 

Contenu de la formation

L'année s'organise en alternance avec des périodes à l'Institut et d'autres sur  le terrain professionnel. 

La présence aux cours, aux travaux pratiques, aux travaux dirigés et aux stages est obligatoire.

 

Les contenus portent sur :

La politique de santé ; l’organisation administrative, sanitaire et sociale ; le droit, l’éducation et la relation ; la sociologie ; les pathologies pédiatriques ; la diététique ; la psychologie et la psychosociologie ; la psycho pédagogie ; la gestion et le management

 

Les stages s'effectuent en secteur hospitalier et en secteur extra-hospitalier sur la région et hors région.

 

 

Obtention du diplôme

Le diplôme d'Etat de puéricultrice est obtenu après avoir satisfait tout au long de la scolarité aux épreuves suivantes : 

  • Le contrôle des connaissances sous la forme de trois évaluations écrites et anonymes 
  • Trois épreuves de synthèse dans trois domaines :

  - une résolution de problème de soin sur le terrain dans le secteur hospitalier ou extra hospitalier). Elle se déroule sur la période du quatrième stage

 - une Action d’Information en Matière d’Education pour la Santé

- un projet de recherche mettant en avant  l'identité professionnelle de la puéricultrice  

  • Les stages évaluant les  capacités de la future puéricultrice